L'appel citoyen

22 juin 2020Édito

À l'heure où l’État réfléchit au plan de relance suite à la crise sanitaire, La Convention Citoyenne pour le Climat met l'accent sur l’arrêt d'un développement urbain à outrance, l'augmentation significative de la réhabilitation énergétique de nos villes, la nécessaire gestion de nos ressources.

Elle rappelle l’urgence d’une mobilisation collective, concrète et de proximité attendue par la majorité silencieuse. En y intégrant la notion « d'écocide », elle nous demande de prendre position dans nos métiers et nos pratiques professionnelles sur un sujet d'intérêt général. L'ordre des architectes d’Île-de-France a été auditionné par la convention. Et en cela, elle relaie nombre des enjeux de notre secteur que nous tentons depuis des années de faire émerger. Il est temps de s'allier : nous devons répondre présents à son appel, auprès des citoyens pour faire changer de manière importante les pratiques de notre secteur.

Dans ce contexte, limiter le plan de relance à la dimension économique serait alors totalement inconscient. Des milliards d'euros seraient dépensés au lieu d'être investis. Transversal, ce plan ne doit pas privilégier les solutions à courte vue : nous devons élaborer des stratégies « symbiotiques » : chaque euro doit permettre de développer les filières nécessaires pour s'armer face à la crise sociale et climatique qui arrive. Ce plan doit convoquer tous les savoir-faire et tous les talents. Il doit investir et croiser tous les secteurs. Le pouvoir politique doit être moteur et garant d’une ligne directrice nouvelle et de bon sens, venue du terrain.

L'Ordre s'est investi depuis plusieurs années pour montrer les solutions alternatives que propose notre discipline, aux décideurs politiques, aux acteurs du logement, du bâtiment et de l’aménagement des territoires : citons dernièrement, « Réparer la Ville » en octobre dernier, les cycles « Retour sur le durable » en partenariat avec Ekopolis ou alors l'exposition sur les « coopératives de logements » en partenariat avec la Cité de l'Architecture. Nos mobilisations ont un objectif commun : celui de favoriser une meilleure fabrication de nos espaces de vie dans le respect des milieux dans lesquels nous vivons.

Qu’il s’agisse de formation, de travaux législatifs, de propositions pour faire évoluer compréhensions, comportements et pratiques. Tribunes, pétitions, prises de parole publiques se sont succédées avec une audience toujours plus grande, bien au-delà de notre seule profession.

Intégration du coût environnemental, circuits de proximité et matériaux biosourcés, développement des savoir-faire locaux, réhabilitation, densification raisonnée et limitation de l’emprise foncière, renforcement de l’ingénierie territoriale et conseil aux élus locaux… Sur bien des sujets sur lesquels nous sommes mobilisés, l’Etat, les acteurs sociaux et économiques peuvent faire mieux, ensemble. Et gagner sur tous les tableaux : enseignement, recherche, apprentissage, emploi, agriculture, environnement, culture et patrimoine…

La crise actuelle est une opportunité de réorienter les modes de faire et les modèles de développement pour construire avec tous ceux qui le souhaitent une société tournée vers la satisfaction des attentes sociale et écologique. La convention citoyenne nous en montre le chemin : désormais avec la société civile, nous devons tous passer de la théorie à la pratique. C’est une question de survie : nous devons nous rassembler pour faire évoluer nos modèles et répondre à l'appel de la convention citoyenne.

Christine Leconte, Présidente de l'Ordre des architectes d'Île-de-France

 

Image : ©Olivier Leclercq

Sur le même sujet

Vos conseillers en action
20 juil 2020
Archiculture
22 juin 2020
Vos conseillers en action
22 juin 2020
Archiculture
07 mai 2020
Édito
07 mai 2020
Vos conseillers en action
07 mai 2020
Vos conseillers en action
27 Mar 2020
Édito
27 Mar 2020
Archiculture
27 Mar 2020