Valérie Flicoteaux-Melling "Projet de Loi Logement : le CROAIF se mobilise pour que la qualité architecturale soit la règle pour tous."

21 sep 20173 questions à

Entretien avec Valérie Flicoteaux-Melling, Vice-présidente de l’Ordre des architectes d’Île-de-France.
 

1- Le 20 septembre le gouvernement a présenté sa « stratégie pour le logement ». Qu’attend l’institution ordinale de ce projet de loi ? 
Sur le principe, l’Ordre des architectes soutient la volonté du Président de la République et du gouvernement de construire beaucoup pour répondre aux besoins des habitants, particulièrement dans les zones tendues comme l’Île-de-France. Pour autant, la qualité ne doit pas être sacrifiée à la quantité. Aujourd’hui, dans nombre de programmes, la standardisation de la production, les logements trop petits, l’usage de matériaux de mauvaise qualité annoncent la précarité de demain… Trop souvent, ces logements sont inadaptés aux besoins des habitants et aux évolutions sociologiques : familles recomposées, études plus longues… Garant de l’intérêt public de l’architecture, l’Ordre des architectes d’Île-de-France se mobilise pour que la qualité architecturale soit la règle partout et pour tous.

2- Quelles propositions le Conseil régional de l’Ordre a-t-il formulées dans ce cadre ? 
Nous avons souhaité mettre en avant cinq propositions sur la plateforme contributive lancée par le Ministère. Pour partie issues de L’Atout architecte consacré au Logement en 2015, elles font écho à celles formulées par le Conseil national de l'Ordre des architectes. L’enjeu est de répondre aux besoins de qualité à chaque étape des projets. Ainsi, nous proposons notamment de rendre systématique l’accompagnement des architectes et des urbanistes auprès des collectivités pour la conception des documents d’urbanisme. Nous souhaitons également que la procédure de concours obligatoire soit étendue à toutes opérations bénéficiant de fonds publics, qu’elles soient portées par des opérateurs publics ou privés. Pour mobiliser rapidement le foncier disponible et réaliser des programmes adaptés, nous préconisons la mise en place d’OIN multi-sites. Enfin, nous proposons que soit systématiquement privilégiée la réhabilitation plutôt que la construction neuve pour préserver les ressources foncières disponibles et limiter le coût environnemental des constructions. 

3- Quelle sera la mobilisation de votre Conseil dans les prochains jours ?
La première étape est de rencontrer les parlementaires pour les sensibiliser à l’incidence du projet de loi et à la prise en compte de l’intérêt public de l’architecture dans ce cadre. Comme pour la loi LCAP, nous souhaitons que le projet de loi « Habitat, Mobilité, Logement » répondent réellement aux besoins spécifiques des territoires pour garantir aux habitants une architecture et des aménagements de qualité. Tout au long des discussions, nous serons mobilisés aux côtés du Conseil national de l'Ordre des architectes pour faire entendre la voix de la profession. 

Sur le même sujet

Actualités
10 oct 2017
Actualités
06 oct 2017
Actualités
21 sep 2017
Actualités
08 sep 2017
Focus
18 juil 2017