Halte au gaspillage ! L'heure est au recyclage et à la réparation

27 sep 2019Édito

Notre époque est celle des contradictions. Pleinement conscient des profondes crises écologiques et sociales, notre monde continue, comme avant, à privilégier la consommation à outrance.

Les acteurs de la construction, de l'architecture et de l'urbanisme, doivent être bien plus vertueux. Au lieu de continuer à démolir sans justification, de mal réhabiliter, de construire de nombreux logements de basse qualité, et de gaspiller territoires et matériaux, nous devrions réutiliser davantage ce que l'on déconstruit. Ceux qui s'y attellent - maîtres d'ouvrage, architectes, urbanistes, ingénieurs... - rencontrent encore beaucoup trop d’obstacles, normatifs assurantiels, économiques.

Alors que le bon sens nous impose cette frugalité, il reste encore un long chemin à parcourir : plus de trois quarts des déchets en Île-de-France proviennent du secteur du BTP ! Irons-nous un jour vers le zéro déchet ? Sans oser y croire, certains y aspirent ; ils récupèrent, réemploient. Au nom de leurs valeurs, les architectes sont et doivent être les premiers à ouvrir les voies du bon sens à grande échelle.

À nous de faire changer les logiciels, règles, process, méthodes, habitudes. Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières : c'est à chacun de nous de provoquer dans cette transition. Rien ne peut plus désormais être comme avant. Nous devons adapter, modifier, transformer. Sans attendre que les lois ne changent, mais en argumentant pour les faire changer !

C'est en ce sens que l'Ordre des architectes suit les débats entourant le projet de loi sur l’économie circulaire en discussion actuellement au Parlement. À la mesure de ses moyens, l’institution ordinale en Île-de-France - qui représente les 10 000 architectes de notre région – ne cesse d’intervenir dans le débat public : prises de parole, auditions, valorisation de la discipline… Nous formulons des propositions, tentons d’éclairer le Législateur, de faire valoir l’intérêt public ou d’accompagner avec discernement les transitions en cours.

L’architecte est au cœur des bouleversements présents. Par sa pratique, son expertise, sa vision transverse, il est de ces rares professionnels qui peuvent, avec les élus locaux et les Maires en particulier, mettre en œuvre sur le terrain les solutions attendues par nos concitoyens : il faut des lois, mais ne les attendons pas pour faire bouger les lignes.

Voilà pourquoi, dans huit semaines, du 21 au 23 novembre, nous organisons l’événement « Réparer la Ville ». Il fédérera autour de nous l’ensemble des décideurs et acteurs de l’aménagement des territoires et du cadre bâti pour aborder les grands sujets qui appellent que nous fassions mieux tous ensemble. Et surtout différemment. Cette responsabilité collective, l’urgence des défis nous l’impose.

Rendez-vous dans quelques jours désormais, pour en savoir plus … !

 

Christine Leconte, Présidente de l’Ordre des architectes d’Île-de-France

 

Crédit photo © Gatichanvre

Sur le même sujet

Édito
15 nov 2019
Archiculture
14 nov 2019
Vos conseillers en action
14 nov 2019
Actualités
12 nov 2019
Vos conseillers en action
26 sep 2019
Actualités
22 aoû 2019
Actualités
22 juil 2019
Archiculture
22 juil 2019
Vos conseillers en action
22 juil 2019