Former à l'architecture : miser sur l'avenir

05 fév 2020Édito

Les enjeux de notre époque questionnent notre façon d'habiter notre Planète et de construire l'espace habité. L'Architecture est porteuse de solutions sociales, culturelles et environnementales. Plus que jamais, nos sociétés ont besoin de cette discipline qui pense la transversalité. Et d'architectes bien formés pour répondre à ces enjeux cruciaux.

Créer du logement, adapter nos modes constructifs, juguler l'étalement urbain et la diminution de la qualité des constructions (dont le coût s’avère faramineux à terme pour les finances publiques), revitaliser nos cœurs de ville, réaménager nos friches, œuvrer à la santé des habitants, réhabiliter et réussir la transition énergétique intelligente : le besoin d'Architecture est partout.

Les Écoles Nationales Supérieures d’Architecture, sous tutelle du ministère de la Culture, ont donc une mission vitale. Une mission de service public qui leur est confiée : la responsabilité de former les architectes dont la France a besoin pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et prévenir les défis de demain. Au sein des Écoles, chacun travaille avec la conscience de cette responsabilité. Mais aujourd'hui, faire ce travail devient compliqué.

Ne bénéficiant pas de la même tutelle que l'Enseignement supérieur classique, les Ecoles publiques sont aujourd'hui quasiment toutes « en grève administrative ». Les moyens financiers affectés à l'enseignement de l’architecture en France frôlent l’indécence par rapport à d'autres formations supérieures publiques. Accueil des étudiants, entretien des locaux inadaptés aux besoins : tout pose question. A cela s'ajoute une réduction des moyens administratifs et pédagogiques qui met en fragilité les établissements.

Pourtant, la demande des jeunes est forte, et ne cesse de croître. Les journées portes ouvertes des Ecoles d'architecture, la « Journée des lycéens » organisée par l’Ordre d’Île-de-France font le plein : il est même difficile de répondre à la demande. Car la jeunesse l'a bien compris : elle mise sur notre discipline.

La France a plus que jamais besoin d'architectes bien formés. La France a besoin d'Ecoles nationales d'Architecture fortes, rayonnantes, à vocations nationale et internationale. Il importe que les Etablissements soient soutenus par le Ministère de la Culture. Il doit se donner les moyens de ses ambitions.

Miser sur la formation de ces jeunes est une solution, un investissement d'avenir. Miser sur l'Architecture est un choix politique fort qui permet de mesurer la capacité d’anticipation de notre Nation. Comme le préconisent les rapports produits ces dernières années, pour soutenir l’enseignement comme l’Architecture, il faut mettre en œuvre sans tarder un plan d'action interministériel et des moyens financiers nécessaires à la réalisation de la mission d'intérêt public qui nous a été confiée par l’Etat.

Le Conseil régional de l’Ordre des architectes d'Île-de-France présent dans les six conseils d’administration des écoles franciliennes apporte un soutien sans réserve aux demandes exprimées auprès du Ministre par le collège des directeurs et les présidents, les instances des Ecoles.

Investir dans l’enseignement supérieur en Architecture, c'est choisir de se préoccuper de l'avenir des citoyens et des territoires.

 

Christine Leconte, Présidente de l’Ordre des architectes d’Île-de-France
 

Photo : manifestation du mardi 4 février ©Olivier Leclercq

Sur le même sujet

Actualités
19 mai 2020
Actualités
15 mai 2020
Archiculture
07 mai 2020
Édito
07 mai 2020
Vos conseillers en action
07 mai 2020
Vos conseillers en action
27 Mar 2020
Édito
27 Mar 2020
Archiculture
27 Mar 2020
Archiculture
05 fév 2020
Actualités
05 fév 2020