3 questions à... Johannie Bouffier-Hartmann

28 juil 20223 questions à

Pour un Ordre proche du terrain, au plus près des enjeux et défis de l'Île-de-France.



1- Quels sont les objectifs et la philosophie de travail du Conseil régional de l’Ordre des architectes d’Île-de-France pour cette année écoulée ?

Notre région Île-de-France est confrontée à de forts enjeux sociétaux, structurels, climatiques, et se trouve face à des défis majeurs comme ceux de l’habitabilité et de l’équité territoriale.

L'actualité comme les conditions de vie de nos concitoyens le démontrent fréquemment, mobilisant les professionnels et les pouvoirs publics. Ces dernières années éprouvantes ont permis à chacun(e) d'expérimenter et ressentir les limites de son habitat, des lieux de travail, le manque d'espaces communs partagés et de nature en ville. Les transformations des modes de vie qui en découlent impliquent de nécessaires évolutions de ces différents espaces vécus.

L'Ordre des architectes d’Île-de-France, dont le rôle est de représenter et promouvoir la profession au niveau régional auprès des pouvoirs publics (État, collectivités, élus) et des décideurs privés afin qu’ils veillent au respect de l’intérêt public de l’architecture, est mobilisé sur l'ensemble de ces enjeux.

À ce titre, nous avons pour ambition d'être au plus près du terrain et des acteurs du territoire : élus, collectivités et institutions ; architectes et acteurs du cadre de vie ; grand public, citoyens, usagers.

Dans son rôle d'accompagnement et de conseil, l'Ordre apporte les éclairages permettant d'orienter les politiques publiques, pour être en adéquation avec les demandes des citoyens liées à leur cadre de vie et à leur cadre bâti.

Pour cela, les enjeux de bien-être et de santé sont au cœur de nos priorités. L'adaptation des bâtiments et des espaces publics, les constructions à rénover comme les constructions neuves, sont nécessairement conçues et repensées à l'aune des défis traversés par notre région. C’est en ce sens que nous continuerons à agir au service de l’intérêt public, de nos concitoyens et de nos consœurs et confrères, qui œuvrent au quotidien sur les territoires.

 

2- Quelles actions ont été déployées durant cette année par l'Ordre des architectes d’Île-de-France pour porter et concrétiser ses objectifs ?

L’Ordre des architectes d’Île-de-France agit pleinement en faveur de la qualité de l’habitat et du cadre de vie : à ce titre, dans le cadre du cycle "Habiter la Région de demain", nous avons organisé un ensemble de conférences autour du thème « Réparer le bâti » au printemps 2022, ce qui nous a permis de revenir sur les enjeux fondamentaux liées à la rénovation et à la réhabilitation.

Au-delà de la question essentielle de la qualité de l’habitat, nous avons également été force de propositions pour un aménagement maitrisé et respectueux des territoires franciliens urbains et naturels, en contribuant pleinement aux débats autour du PLU Bioclimatique de la Ville de Paris, ou encore en accompagnant les réflexions sur le nouveau SDRIF-Environnemental porté par la Région Île-de-France.

Durant l’année écoulée, la question de la défense et de la valorisation des patrimoines et paysages urbains s’est inscrite prioritairement dans nos actions : avec l’inauguration du cycle de débats "Quel avenir pour le patrimoine architectural francilien ?"; notre engagement en faveur de la réhabilitation de la Cité-jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry ; mais également notre mobilisation pour la sauvegarde de la « Tour Insee » à Malakoff qui démontre notre puissant engagement sur ces sujets.

Enfin, l’Ordre des architectes d’Île-de-France s’est ouvert plus que jamais au grand public, aux décideurs et à l’ensemble de la profession. Cela s’est traduit par la multiplication de nos partenariats (Union Régionale des CAUE, Maison de l'Architecture Île-de-France, Ekopolis, Biennale d'Architecture et de Paysage - Région Ile-de-France, Editions Terre Urbaine avec le recueil de nouvelles "Génération T pour la Terre", etc.).

Le développement du format « Journée des Territoires » avec sa première édition dans l'Essonne en 2021, et une nouvelle édition en Seine-Saint-Denis en juillet 2022, ancre ces rendez-vous semestriels dans les départements franciliens. Cela a permis également de mettre en valeur d’autres actions que nous menons à destination de la profession, notamment sur la contractualisation (commande publique, privée, du particulier), les salons professionnels ou encore les débats autour de l’égalité femmes/hommes.  

Les actions de l’Ordre sont plurielles et s’inscrivent toutes dans la promotion de l’intérêt public de l’architecture, au service de la société.

 

3- Quelles perspectives et priorités d’engagement seront mises à l’agenda de l'Ordre des architectes d’Île-de-France à la rentrée de septembre 2022 ?

Nous avons établi plusieurs priorités pour le 2ème partie de l’année 2022 et l’année 2023 dans la continuité de nos travaux au sein de l'Ordre d'Île-de-France.

Concernant le sujet de la qualité de l’habitat, nous présenterons publiquement à la rentrée un "Vadémécum en faveur d’une architecture du logement collectif de qualité", qui s’inscrit dans la droite ligne du rapport Girometti-Leclercq. Un travail sur cette thématique sera effectué auprès des collectivités locales mais aussi des parlementaires que nous allons interpeller dans le cadre des prochains débats financiers dès le mois d'octobre. Un cycle sur le « Logement dans tous ses états » sera également porté par l'Ordre et s’étalera d’octobre 2022 à février 2023, à destination des architectes et de nos parlementaires.

L’Ordre des architectes va également transmettre ses recommandations dans le cadre de la crise actuelle que nous connaissons, de pénuries des matériaux, des coûts de la construction ou encore de l’inflation généralisée. Il s’agira pour l'Ordre d'Île-de-France de répondre à ces fortes tensions par des propositions constructives et partagées par les acteurs du secteur.

Nous échangerons autour d'un événement à la rentrée sur les enjeux mobilisateurs pour la "Génération HMONP". De même, la formation continue favorise une montée en compétences de l'ensemble de la profession face aux défis auxquels nous sommes confrontés, à l'écoute du vivant ; tout comme l’égalité et la diversité des métiers dans notre profession sont également des priorités de notre mandat.

Enfin, une riche programmation à destination du grand public et des architectes sera mise en place dès l'automne, au travers des Journées nationales de l’Architecture et une nouvelle édition de la Journée des Territoires, par des actions conjointes avec la Maison de l’architecture Île-de-France et également avec les CAUE franciliens.

 

Johannie Bouffier-Hartmann, Vice-présidente du Conseil régional de l’Ordre des architectes d’Île-de-France, en charge de la communication.

Sur le même sujet

Actualités
25 juil 2022
Vos conseillers en action
21 juil 2022
Actualités
21 juil 2022
Archiculture
20 juil 2022
3 questions à
28 juin 2022
Actualités
27 juin 2022
Actualités
24 juin 2022
Vos conseillers en action
23 juin 2022
Archiculture
20 juin 2022
3 questions à
30 mai 2022