Controverses urbaines

27 juin 2022Actualités

A l’occasion de la révision du Plan local d’urbanisme, la ville de Paris organise depuis 2021 des « Controverses urbaines », événement au cours duquel des étudiants en architecture et urbanisme présentent leurs réflexions sur un défi urbain.


                  Ville de Paris 

Les 3es "controverses urbaines" se sont déroulées le 20 juin 2022, à l’Académie du Climat, autour du thème « Fabriquer la ville : l’affaire de toutes et tous ? ».

Des étudiants de trois universités différentes ont présenté leurs travaux sur le sujet de l’urbanisme participatif et de la conception participative des projets. Ils ont débattu avec un panel d’élus dont Emmanuel Grégoire, Premier adjoint à la Maire de Paris, et Marie-Christine Lemardeley, Adjointe à la Maire de Paris chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche ainsi que des experts architectes, urbanistes, enseignants-chercheurs…

Le débat animé par Grégoire Milot, d'Etats d’Esprit Stratis, réunissait un panel d'expert : Loïc Blondiaux (professeur des universités en science politique, chercheur au CNRS) ; Pierre-Antoine Tiercelin (urbaniste paysagiste du collectif d'urbanisme participatif Ville Ouverte) et Johannie Bouffier (architecte, Vice-présidente de l'Ordre des architecte IDF).

Les étudiants étaient composés d'un groupe de l'Ecole urbaine de Sciences Po, d'un groupe de l'Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris et d'une doctorante en contrat CIFRE avec l'université Jean Moulin - Lyon III et La Fabrique de la Ville. Les étudiants de Sciences Po se sont intéressés à la manière de passer de la concertation à la co-construction dans la fabrique de la ville, dans la perspective d'un urbanisme et habitat toujours plus participatif. Ceux de l'EIVP se sont interrogés sur la question de savoir si la participation est plutôt un droit ou un devoir, investiguant les compromis possibles pour assurer la meilleure représentativité des parties prenantes d'une concertation et les moyens à mettre en place pour inciter les habitants à participer. La doctorante en contrat CIFRE s'est attachée à découvrir les bénéfices pour la biodiversité en ville de l’association des sciences participatives aux phases de concertation, notamment celles relatives à la révision du PLU.

Ces échanges ont été l'occasion de rappeler les enjeux et l'importance des conditions de cette participation, afin d'impliquer les citoyens dès l'amont et tout au long du déroulement des projets, par une programmation ouverte, au plus proche du terrain.

Les architectes sont, par leur diversité de pratiques et leur capacité de synthèse, à l'écoute des besoins, demandes et usages. Leur approche dans le dialogue et la pédagogie, ainsi que le développement des méthodes de participation et co-conception des espaces (habitat participatif, urbanisme transitoire, préfiguration des usages, permanence architecturale...) permet une appropriation collective des lieux.

Sur le même sujet

3 questions à
28 juil 2022
Actualités
25 juil 2022
Vos conseillers en action
21 juil 2022
Actualités
21 juil 2022
Archiculture
20 juil 2022
3 questions à
28 juin 2022
Actualités
24 juin 2022
Vos conseillers en action
23 juin 2022
Archiculture
20 juin 2022