3 questions à... Daniel Cornalba, Maire de L'Etang-la-Ville

15 déc 20233 questions à

Le 22 novembre 2023, lors d'une table ronde animée par Christian Combes, Président du Conseil régional de l'Ordre des architectes Occitanie et Fabien Gantois, Président du CROAIF, Daniel Cornalba, Maire de L'Etang-la-Ville est intervenu au Salon des Maires sur la thématique du "Zéro Artificialisation Nette" aux côtés d'Agnès Langevine, 2ème Vice-Présidente du Conseil régional d’Occitanie en charge du Climat, du Pacte vert et de l’Habitat durable et Gaylord Le Chéquer, 1er Adjoint de la Ville de Montreuil (93) délégué à la ville résiliente, à l’urbanisme, aux espaces publics, aux grands travaux de transports et à la protection des Murs-à-pêches. Fort de ce débat, il a accepté de revenir sur ces questions. 

Notre enquête d’opinion révèle que 42% des Franciliens ont connaissance de la politique du « Zéro artificialisation nette » (ZAN). A l’aune de votre mandat d’élu de terrain, comment interprétez-vous ce résultat ?*

On constate au gré des discussions de terrain qu’une part croissante de la population est consciente des enjeux liés à l’étalement urbain et la perméabilisation des sols. Dans une commune comme la mienne, constituée aux deux tiers d’espaces forestiers, les attentes pour une protection renforcée de la forêt sont extrêmement forts.

En cela, les élus locaux n’ont pas attendu le ZAN pour intégrer ses contraintes, développer la place de la nature en ville, préserver les trames vertes ou encore développer des îlots de fraicheurs. Adopté en 2019, le PLU de L’Etang-la-Ville prévoit déjà un minimum de 40% d’espaces de pleine terre dans toutes les opérations immobilières. À plus grande échelle, des documents de planification comme le SDRIF ont intégré depuis longtemps des objectifs de sobriété foncière. Au final, le ZAN donne surtout l’impression de venir conforter des dynamiques locales favorables à un urbanisme de transition, prenant en compte l’impérieuse nécessité de maintenir des espaces naturels au cœur ou à proximité des villes. 

Quelles sont les difficultés majeures pour votre municipalité dans la mise en œuvre du « Zéro artificialisation nette » ?

La principale difficulté vient des contradictions internes aux ZAN et entre les différentes injonctions de l’Etat qui pousse par exemple à densifier des dents creuses au détriment des rares espaces de nature en ville. Le ZAN reste parfois l’héritier d’une vision binaire qui oppose de manière simpliste espaces naturels et espaces artificialisés, en prenant insuffisamment en compte la multitude d’espaces intermédiaires que l’on retrouve sur le terrain.

L’autre soucis, majeur est économique. On évoque souvent le mur financier de la transition écologique pour les collectivités, on manque aussi d’outils concrets pour valoriser et prendre en compte la place de la nature dans les opérations nouvelles. C’est un angle mort qui a des conséquences financières importantes sur les équilibres financiers globaux tant à l’investissement qu’à l’usage, alors que tout indique que les prix du foncier vont continuer à progresser. 

Comment accompagner la population locale pour y parvenir ?

Construire la ville de demain et l’adapter au changement climatique est un travail d’orfèvre. Cela nécessite un effort d’explication et d’accompagnement sans précédent pour concilier les différents enjeux, projets par projets et le plus en amont possible. On voit d’ailleurs fleurir de plus en plus de chartes et autres documents d’urbanisme pour accompagner les porteurs de projet dans leurs réalisations car les PLU ne suffisent plus à traduire la complexité locale.

C’est aussi aux collectivités d’en faire la démonstration. À titre d’exemple, la construction d’un site scolaire va rassembler aujourd’hui davantage d’acteurs et de corps de métiers pour favoriser la concertation lors des études, penser les contraintes climatiques du projet, prévoir les espaces arborés ou encore la gestion des eaux pluviales à la parcelle. C’est ce que nous portons en tout cas comme vision à L’Etang-la-Ville, par exemple dans la rénovation en cours de notre site scolaire.

Daniel Cornalba, Maire de L'Etang-la-Ville

Sur le même sujet

Archiculture
01 Mar 2024
Actualités
29 fév 2024
Actualités
27 fév 2024
Vos conseillers en action
23 fév 2024
Actualités
23 fév 2024
Élections ordinales 2024
30 jan 2024
Édito
30 jan 2024
Archiculture
26 jan 2024
Édito
18 déc 2023