Pierre Fabry "Les services de l'Ordre accompagnent avec pédagogie et en proximité l'évolution des pratiques des architectes"

18 juil 20173 questions à

Entretien avec Pierre Fabry, Délégué général de l'Ordre des architectes d'Île-de-France

1-  Avant la trêve estivale, quel bilan tirer de l’activité des services de l’Ordre auprès des architectes ces derniers mois ?
Elle a été dense. Dans un contexte économique complexe et face aux nombreux défis, les services de l’Ordre accompagnent avec pédagogie et en proximité l’évolution des pratiques des architectes. En plus de nos missions traditionnelles, de nouveaux outils ont été mis en place pour répondre à leurs attentes. 

Depuis janvier, outre la gestion des 10 000 architectes inscrits, l’organisation des cinq prestations de serment annuelles pour les 500 nouveaux arrivants, le service du Tableau propose un atelier « première inscription » pour informer les nouveaux inscrits. 

Pour le service juridique, à l’organisation d’une centaine de conciliations, au signalement des marchés non respectueux des règles s’est adjointe l’internalisation du service d’information juridique par téléphone. En parallèle, le succès des ateliers « organisation », « emploi », « numérique » et des consultations d’avocats ne se dément pas. Notre nouveau site internet lancé fin 2016 permet désormais aux architectes d’adresser en ligne ses dossiers ou attestations d’assurance complet et dans les délais. 

2- Pour la rentrée, quels sont les sujets de mobilisation ?
D’abord, l’organisation de l’élection du nouveau Conseil, les 12 septembre et 12 octobre. Les services de l’Ordre sont là pour assurer la bonne tenue, la neutralité et la légalité des opérations. Le Conseil est renouvelable par moitié. Si elle n’est pas concernée pas le volet territorial de la réforme, l’Île-de-France applique la parité femme-homme et la représentation territoriale des départements de la région... 

Le nombre de conseillers ordinaux passe de vingt-quatre à trente, pour renforcer la représentativité des 10 000 architectes inscrits au Tableau dans notre région. De leur côté, les services de l’Ordre se renforcent au niveau juridique, pour l’accompagnement des pratiques professionnelles. Notre objectif est de mieux assurer les missions régaliennes et notre rôle de représentation de la profession auprès l’ensemble des acteurs politiques, de l’urbanisme et de la construction. 

3- Justement, qu’en est-il des actions et grands rendez-vous déjà programmés ?
De nouvelles « Matinales » seront proposées dès septembre sur des sujets majeurs : l’auto-entreprenariat, la transmission-reprise de l’agence, l’ouverture et l’analyse des offres… 

Citons également des soirées thématiques sur la réhabilitation avec le PUCA, en partenariat avec la Maison de l’architecture d’Île-de-France. Nous initions aussi de nouvelles formation avec le pôle Environnement Ville Architecture, par exemple sur la sécurité incendie dès la rentrée. 

Enfin, des événements vers le grand public sont aussi en préparation. Nous renouvelons les consultations d’architectes durant le Salon de l’Immobilier. Et sommes en train d’organiser une programmation pour les « Journées Nationales de l’Architecture » des 13, 14 et 15 octobre, organisées par le Ministère de la Culture et le CNOA. Nous proposerons la quatrième édition des « architectes ouvrent leurs portes » avec des balades urbaines, des visites d’agences et un programme plus spécifique pour le jeune public. 
 

Sur le même sujet

Actualités
10 oct 2017
Actualités
06 oct 2017
Actualités
21 sep 2017
Actualités
08 sep 2017