Pour mieux « vivre ensemble » en Île-de-France !

21 juin 2021Édito

Des solutions concrètes pour mieux vivre ensemble en Île-de-France, voici la tâche des prochaines semaines, pour le Conseil de l’Ordre des architectes d’Île-de-France et des acteurs engagés dans l’aménagement du cadre bâti issus de tous horizons.

Logement, transport, loisirs… notre métropole connaît un développement à plusieurs vitesses devenu insoutenable pour un nombre croissant d’habitants. Le manque d’espace, la pollution, les nuisances acoustiques, les déplacements, le rapport qualité-prix des logements remettent en cause l’envie de vivre en Île-de-France.

Ce constat interroge les modes de vie des Franciliens, mais surtout les responsabilités des politiques comme des professionnels en charge de répondre à leurs attentes.

Étrangement, la campagne pour les élections régionales a passé ces sujets presque sous silence alors même que notre région, en ville comme en zones rurales, regorge de ressources pour habiter mieux.

Penser et décider autrement, c’est d’abord abandonner ou questionner des principes d’aménagement qui ne correspondent plus au vécu des habitants. Dont le premier d’entre eux : cette métropolisation, que l’on présente comme univoque et irrémédiable.

L'harmonie des territoires, les aménagements urbains sont à réinterroger, tout comme les modes de fabrication du bâti et de la Ville. La qualité de l’habitat, les mobilités, les modèles économiques qui président à l’édification du cadre de vie doivent être précisément remis en cause.

Quels aménagements ? Quels équilibres entre les territoires ? Quels équilibres ville/nature ? Quelles formes urbaines adéquates ? Quelles armatures et structures pour améliorer les déplacements et accorder une place majeure aux espaces verts ? Quels modes de vie proposer ?

Ces politiques ambitieuses, pensées avec les habitants et l’ensemble des acteurs, ne peuvent se réduire à des conciliabules administratifs qui s’imposeraient à tous, d’« en haut », ni même seulement à des mesures fiscales ou de généreuses enveloppes de l’État.

Les architectes, par leurs expériences et leurs savoir-faire, sont les mieux indiqués pour proposer puis agir. Avec l’Ordre, notamment, ils sont et seront au rendez-vous.

Fabien Gantois, Président de l'Ordre des architectes d'Île-de-France

Sur le même sujet

Édito
23 juil 2021
Archiculture
22 juin 2021
Vos conseillers en action
22 juin 2021
Vos conseillers en action
23 avr 2021
Archiculture
22 avr 2021