Une profession active et mobilisée

22 juin 2020Vos conseillers en action

Du 24 avril au 11 mai 2020, l’Ordre des architectes d’Île-de-France a adressé une enquête aux architectes franciliens pour connaître leur situation pendant la crise et le confinement.

Les conseillers remercient les architectes d’avoir participé à cette enquête. Il en ressort des informations essentielles sur les chantiers, les manières de travailler et de se former. L’enquête révèle les particularités d’une profession qui, malgré les difficultés, est restée largement mobilisée pendant la crise et la période de confinement.


Atelier Michel Rémon & Associés

Cette crise a été l’occasion d’opérer des changements et de repenser des pans entiers de l’activité. L’enquête révèle que parmi les professionnels ayant répondu, 84% ont maintenu leur activité pendant le confinement ; et 25% d’entre eux ont suivi une formation à distance.

Les résultats complets de cette enquête seront prochainement communiqués.

La crise vécue depuis le confinement a provoqué un impact tel qu’elle a amené la profession à repenser l’organisation et l’économie de l’agence, les relations avec les maitrises d’ouvrage et les partenaires ainsi que la conception des projets.

 

Elle a permis d’accélérer un certain nombre de mutations du métier dont les architectes sont conscients et qu'ils sont désireux d’opérer pour mieux bâtir le monde de demain et repenser la ville, l’habitat, la Métropole.

Pour rejoindre les propos de la présidente Christine Leconte qui s’est récemment exprimée dans batiactu,

« Les architectes doivent également s'impliquer et faire leur part de travail en progressant sur les circuits courts et les matériaux biosourcés. Énormément de maîtres d'œuvre s'investissent dans cette économie de l'innovation, et si nous l'étouffons nous ne pourrons pas faire face aux futures crises. »

« Il nous faut un plan de relance qui soit aussi une aide aux acteurs pour les faire évoluer vers une économie plus verte.
Cela demandera beaucoup de formation des maîtres d'ouvrage, des architectes sur les matériaux biosourcés, des bureaux d'études, mais tout cela peut faire partir du plan. Il s'agit d'opérer un virage à 180 degrés sur l'économie de la construction. »

Sur le même sujet

Vos conseillers en action
20 juil 2020
Archiculture
22 juin 2020
Édito
22 juin 2020
Édito
07 mai 2020
Vos conseillers en action
07 mai 2020
Archiculture
07 mai 2020
Vos conseillers en action
27 Mar 2020
Édito
27 Mar 2020
Archiculture
27 Mar 2020