Livres, podcasts et événements

05 fév 2020Archiculture

Une sélection d'événements et d'ouvrages pour découvrir l'architecture de manière ludique et divertissante.

LIVRES

La ville européenne au XXIe siècle - En finir avec la ville empirique, la Charte d'Athènes et la fracture sociale - Guy Lale-Gérard, Michel Euvé, Florence Curvale

« La forme urbaine, socle des pratiques sociales, autorise ou interdit. L'intérêt général, le vécu du citoyen, son approbation spatiale des lieux publics, se construisent là. Là, dans l'équilibre des polarités, une complexité organisée, la gestion ordonnée des mixités, la diversité de l'habitat, la pérennité des équipements, la fluidité des déplacements, la production urbaine est l'expression de valeurs historiques, culturelles, esthétiques et économiques. » sur decitre.fr

 

Braderie « Sauvé du pilon » 2020 samedi 8 février 2020 de 10h à 19h aux Éditions Rue de l'échiquier 12, rue du Moulin-Joly, 75011 Paris

« Le pilon concerne essentiellement les livres dits "défraîchis". Il s’agit d’invendus qui, après avoir passé plusieurs mois en librairie, ne sont plus à l’état neuf : ils sont souvent salis et/ou abîmés, et ne peuvent plus prétendre au titre de "livres neufs". Le libraire les renvoie au distributeur, qui les retire du circuit de vente et les classe en "indisponibles". Pour limiter la taille de ses stocks, l’éditeur demande généralement la mise au pilon de ces livres, c’est-à-dire leur destruction. »

 

Le Grand Paris en cartes et en questions mardi 10 février à 20h. Rencontre-débat avec Daniel Béhar et Aurélien Delpirou autour du livre : « Atlas du Grand Paris » (Editions Autrement) à la librairie du Genre Urbain 60, rue de Belleville, 75020 Paris.

Rencontre avec Philippe Prost le jeudi 6 février à 19h30 chez VOLUME pour son livre PAR ART ET PAR NATURE / Architectures de guerre. 

 

EXPOSITIONS - CONFÉRENCES - SORTIES

SORTIE JEUNESSE

Petites leçons de ville en famille, Défi de l'eau: Restaurer une ville perméable - samedi 8 février à 10h au Pavillon de l'Arsenal, avec le CAUE de Paris.

« Les Petites Leçons de Ville en Famille invitent les enfants de 7 à 10 ans et leurs parents à quatre matinées de rencontres-ateliers pour découvrir des métiers de la ville de demain.
Plusieurs défis doivent être relevés pour que notre ville soit agréable à vivre dans le futur. Certains professionnels s’y attellent chaque jour : ils réfléchissent, informent et agissent, chacun d’une manière différente. »

 

Derniers jours : Exposition « Les Beaux-Arts de Paris en images » organisée par l'Ecole nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais jusqu'au 21 février 2020 à l'Espace Jacques Callot, 1, rue Jacques Callot 75006 Paris - Du lundi au vendredi de 10h à 20h, les samedis de 10h à 18h30. Entrée libre

« L’École des Beaux-arts est édifiée au XIXe siècle sur le site d’un musée. Elle va être transformée pour accompagner une augmentation continue du nombre d’élèves, mais aussi l’évolution de l’enseignement. Nombreux sont les projets d’agrandissement qui jalonnent son histoire sans être réalisés, excepté les deux extensions sur le quai Malaquais. Cette exposition présente cette école pensée, construite et vécue à travers dessins, gravures, les photographies, en même temps que les documents d’architecture. »

La Nocturne - Construire comme Perriand, vendredi 7 février de 19h à 23h à la Fondation Louis Vuitton. Tous les premiers vendredis du mois, la Fondation organise une Nocturne pour voir et vivre autrement son bâtiment, ses œuvres et ses expositions. La Nocturne de février met à l’honneur la jeune création architecturale.

« Lancé en novembre 2019, l’appel à projets « Construire comme Perriand » a proposé aux étudiants et jeunes diplômés d’école d’architecture, de rendre hommage à l’œuvre de Charlotte Perriand en imaginant des « modules de vie » (2m x 3m au sol x 2m en hauteur) réalisés au cœur du bâtiment de Frank Gehry. »

Exposition « Le supermarché des images » du 11 février au 07 juin au Jeu de Paume, 1 place de la Concorde 75008 Paris.

Dans le supermarché qui s’expose ici, en somme, les images de l’économie parlent chaque fois de l’économie de l’image. Et vice versa, comme si elles formaient un recto-verso.

 

Concrete Jungle. Esthétique du vivant en milieu urbain - le samedi 29 février à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

« Le projet de recherche propose d’envisager la ville comme espace vivant, comme milieu, c’est-à-dire à la fois comme environnement d’un être vivant et comme Umwelt, milieu élaboré par un être vivant. Comment la ville modèle-t-elle notre perception des non-humains et comment la ville est-elle investie par les animaux (oiseaux, insectes, rongeurs) et les plantes (plantes sauvages, rudérales) ? »
 

Le Droit au Rez-de-Ville - Journée d’échanges de l’OCS/AUSser, jeudi 27 février 2020

Séminaire organisé par David Mangin, architecte et urbaniste, professeur émérite à l’École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est.

« Cette journée d’échanges internationaux s’intéresse à la crise de l’aménagement urbain, à la ville d’en bas, au rez de la ville qui dépasse le seul usage des rez-de-chaussée d’immeubles.
Entre le « trop-plein » de l’urbanisme informel des mégapoles et le « trop vide » des quartiers neufs contemporains, que faire ? Un devoir d’inventaire et un devoir d’invention s’imposent. »

 

Exposition Le Laboratoire du logement  « Zurich. Les coopératives réinventent le logement social » à la Cité de l'architecture & du patrimoine, prolongée jusqu'au 2 mars 2020.

 

 

 

 

RADIO - PODCASTS - VIDÉOS

Présent à la « Nuit des Idées 2020 aux Récollets - Villes et architectures : des êtres vivants ? » l'atelier Java propose des émissions thématisées et axées sur le territoire et les faits urbains.

« Java est un atelier de médiation urbaine et culturelle. Il donne l’espace, les mots ou la parole aux acteurs de l’aménagement du territoire – urbanisme, architecture, paysage – pour en faire un sujet d’intérêt public, accessible et compréhensible. C’est un reporter du territoire, un griot des villes, un conteur des campagnes et un narrateur des pratiques spatiales et sociales. »

A réécouter également, 2 séries sur France Culture :
Haussmann, un premier Grand Paris
L'architecture, un concept en béton

Et sur France Inter : Pourquoi quitter la ville pour un village ?

« Quitter une grande ville pour une plus petite, pour un village. Paris, par exemple, perd environ 12 000 habitants chaque année, au profit de la banlieue ou de la province. Selon l’Insee, près de 60 000 habitants ont quitté la capitale entre 2011 et 2016 Comment expliquer ce type d'exode ? »