Présidentielles : des ambitions pour le logement !

30 Mar 2022Édito

Les Français attendent des mesures ambitieuses pour le logement. La volonté politique et financière de l’Etat doit être forte, claire et régulière. Cela démontre sans aucun doute l’attachement de nos concitoyens à ces questions timidement évoquées lors des « Présidentielles ».


 Chapelle International - Ilot G
​​   Nicolas Hugoo Architecture ​​​
      et Moussafir Architectes
      Photo © Hervé Abbadie

Le 21 mars dernier, l’Ordre des architectes d’Île-de-France, la Maison de l’Architecture et l’association « La Ville en Commun » organisaient un cycle de rencontres « Le logement tout le monde en parle, mais pour faire quoi ? ». Les représentants de chaque candidat ont pu débattre avec des acteurs politiques locaux, des chercheurs, des architectes.

Cet événement a permis de réaffirmer que la politique du logement est un enjeu crucial dans la vie et le débat démocratique de notre pays. Dans la prochaine mandature, elle ne pourra plus être éludée ni simplement réduite à la question du nombre de logements : elle représente aux yeux des Français une préoccupation sociale de plus en plus prégnante au quotidien.

Une récente enquête menée auprès près de 19 000 personnes représentatives de la population française a interrogé nos concitoyens sur une vingtaine de propositions des candidats à la présidentielle sur ces sujets.

Elle met en évidence les thématiques plébiscitées par nos concitoyens, locataires aussi bien que propriétaires ou investisseurs : généralisation du prêt à taux zéro pour les primo-accédants, accélération de la transformation de bureaux en logements, mise en place d’un grand plan pluriannuel pour la rénovation énergétique des logements ou encore obligation de rénovation des logements « passoires thermiques » avant tout mise en location via un « permis de louer »…

Ainsi, notre Institution appelle à une véritable politique transversale de l’architecture, mêlant à la fois des thématiques portées par les ministères de la Culture, du Logement, de la Transition écologique, de la Cohésion des Territoires ou encore des Transports et de l’Industrie. 

Depuis 2013, l’Ordre des architectes d’Ile-de-France est un interlocuteur expert et libre, indispensable pour mener à bien sur le terrain les évolutions nécessaires au secteur autour de l’Habitat. Il le sera plus encore dans la prochaine mandature. Dans les prochaines semaines, nous mèneront des initiatives fortes vers les Franciliens et le personnel politique de notre région.

Enfin, à près de quinze jours du premier tour de l’élection présidentielle, il faut souhaiter la plus forte mobilisation électorale possible face au spectre de l’abstention et de la dépolitisation, pour redire que cette ambition pour l’Habitat, la qualité de vie sont au cœur de nos préoccupations communes.

Fabien Gantois, Président de l’Ordre des architectes d’Île-de-France

Sur le même sujet