Régionales : le CROAIF s’adresse aux candidats

22 juin 2021Vos conseillers en action

A l’occasion des Régionales, l’Ordre s’est entretenu avec les listes qui ont accepté ces entrevues (EELV, Libres/LR, PS, LREM). Ces échanges ont permis de revenir sur les axes de combat de l’Ordre depuis 2013, axes d’engagement pour toute la profession.

La révision du soutien à la construction de logement, son assujettissement à la mise en œuvre des matériaux biosourcés par le développement d’une architecture de circuit-court, le soutien aux filières, aux concepteurs et aux entreprises ont été soulignés, majeurs pour dynamiser l’activité agricole, la formation professionnelle, l’activité des TPE-PME et l’emploi non délocalisable en Île-de-France.

Au cours de chacun des entretiens, la qualité architecturale a été également promue. La rénovation et la réhabilitation du parc existant étant la priorité. Le danger qui pèse, depuis des mois, sur une dénaturation du Patrimoine du XXe inquiète l’Ordre qui entend poursuivre sa mission d’alerte et de conseil vers les pouvoir publics pour une prise de décision juste et éclairée.

Fabien Gantois, Anne Labroille et Frédéric Quevillon ont par ailleurs souligné qu’outre la gestion des transports publics, la construction et l’entretien des lycées, la Région exerçait un rôle déterminant via la mise en œuvre du Schéma directeur régional (SDRIF). Le CROAIF a rappelé que la lutte contre l’artificialisation des sols, l’articulation entre zones agricoles et urbaines, le développement et la structuration des filières devait être au cœur du SDRIF.

Par ailleurs, un point de vigilance sur les dangers liés à la passation en conception-réalisation, a été soulevé. Face aux défis sociétaux actuels et dans la mise en œuvre du plan de relance, le rôle de conseil de l’architecte auprès de son maître d’ouvrage doit systématiquement être intégré.

Sur tous ces sujets, le CROAIF a valorisé ses propositions concrètes pour réparer la Ville et œuvre à une meilleure qualité de vie pour les Franciliens.

Face à des politiques trop souvent opportunistes ou décousues, auxquelles une vision stratégique coordonnée de moyen et long terme fait défaut, le CROAIF a rappelé que, quelle que soit l’issue du scrutin, il veillerait à ce que la Région initie des politiques urbaines et architecturales ambitieuses.

Sur le même sujet

Actualités
21 oct 2021
Vos conseillers en action
29 sep 2021
Archiculture
28 sep 2021
Édito
23 juil 2021